MARION BECKHÄUSER

This slideshow requires JavaScript.

email:   mail@marionbeckhauser.de

1- Place des martyrs, Alger centre, “Alger, la blanche” avec tout sa beauté en blanc et bleue, j´adore!

2- le château abandonné sur le littoral d´Alger, je prends toujours le chemin d´Alger a Miramar, et chaque fois je suis impressionnée, quand je passe  à côté de ce château, et je rêve de le rénover, en faisant une  glissade de terrasse ou de ma chambre à coucher jusqu´a la mer!

3- La madame qui rêve de la mer. Comme dans Madame l’Afrique de Eugène Ebodé,  c´est la femme qui ferme les yeux et respire l´air fraiche a la mer à Bab El Oued, Alger

4- Le pêcheur, qui fait une pause à la plage de Bab El Oued. Ça fait rêver de regarder la belle silhouette d´Alger de ce coin. Comme le font les femmes de ce quartier en été, un jour, je me suis baignée en gardant tous mes vêtements.

5- Le dernier jour pour les moutons: El Aid! Ici dans mon quartier  préféré: Bab El Oued! Les jeunes offrent une dernière sortie publique pour les animaux, qui seront sacrifiés le lendemain.

ALGER!

 Juin, 2009: dès, que j´ai mis mes pieds sur la terre de cette  
beauté, qui s´appelle L´Algérie, je me suis sentie à la maison.  
Mieux encore!
Quel accueil! Je rêve de ca dans mon pays l’Allemagne, ou je fais 
désormais pareille. Des algériens, j’ai appris à offrir un sourire 
et dire en toute simplicité “soyez les bienvenus dans notre pays!”. 
Ça ne coûte rien mais ça fait rêver.
Je me suis promenée dans Alger la blanche, un large sourire dessiné 
sur mon visage ! J´ai rencontré des personnes qui sont depuis mes 
amies: Aida, Moh, Samia, Karim, Adila, Kamal….
Quand je ne suis pas en Algérie, à Alger,  je ressens un grand 
manque. En deux années et demie, je suis à mon dixième voyage. Je 
crois, que cela veut tout dire!
J´ai passé plus de temps dans “ma deuxième demeure ” qu´en Allemagne.
Les algériens sont très ouverts sur  le monde. Avec eux, je peux 
parler de tout, ils s´intéressent à mon pays, mon “bled”, et je 
rêve de développer des échanges culturels entre mon pays d’origine 
et mon pays d’adoption.
Ici tout m’impressionne, les beaux paysages, mais surtout la 
gentillesse et la sincérité des gens. Et ce sont ces gens là que 
mon appareil a rencontré à chaque fois, car un paysage peut être c
´est ordinaire, mais l´homme est exceptionnel!

La résidence à Alger, m’a permis de rencontrer des photographes de 
différentes nationalités de tisser des amitiés et échanger des 
expériences.
Aujourd’hui, je suis nourrit d’une forte volonté de faire 
comprendre ici en Allemagne, que l’Algérie est un pays, qui a 
beaucoup souffert, mais qui tente de se relever et qu’il a tout 
pour réussir. Un pays beau par ses paysages dont la diversité est 
incroyable. Je n’ai jamais rien vu de semblable. Et puis il y a ses 
gens.
C’est pourquoi je dis ce qui me reste aujourd’hui dans le coeurs: 
1,2,3  viva l’Algérie!

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.