CHRISTIAN WACHTER

This slideshow requires JavaScript.

email:   chri.office@chello.at

C’est fin des années 50 que la télévision a fait son apparition dans la maison de mes parents. J’étais enfant  à cette époque et parmi les premières images médiatiques que j’ai reçues en plein visage, ont été celles de la guerre de libération en Algérie. J’ai entendu les mots «FLN» et «OAS” (dont je n’ai compris le sens que plus tard. Après l’indépendance, dans les années 60 – avant même les protestations contre la guerre du Vietnam – le jeune état algérien allait devenir une idole pour la gauche européenne, et même cela, je ne l’ai compris que bien plus tard). Depuis mon cursus scolaire et universitaire jusqu’ à ce jour, j’ai parcouru les écrits de Pierre Bourdieu, Albert Camus, Jacques Derrida, Frantz Fanon, Jacques Rancière, Boualem Sansal (…, certains d’entre eux plus d’une fois).

Arrivé à Alger en Novembre 2010, cet «imaginaire» (l’Algérie) allait se mettre soudainement en relation très significative avec toutes mes réelles observations. J’ai été saisi d’une “iconolâtrie” comme cela m’est rarement arrivé et en quelques jours, j’ai pris plus d’un millier de photos.

De retour à Vienne,  j’ai rassemblé environ 80 de ces photos dans un petit livre (encore inédit – Christian Wachter : Journal d’Alger) dont vous trouverez quelques unes ici.