ELISABETTA ZAVOLI

This slideshow requires JavaScript.

email:   elizavola@hotmail.com

web:      www.elisabettazavoli.com

“Notes de voyage”

Certainement on ne peut pas décrire d’une façon complète l’architecture et la cultured’une ville dans quelques jours. Voilà pourquoi je considère ces mes photos desimpressions, la “note de voyage” vers la connaissance d’Alger.

Mon approche photographique a toujours été «émotionnelle» plutôt que documentaire: ce qui attire mon attention sont des situations, des gestes, des gens qui évoquent des sentiments d’étonnement, beauté, harmonie, énergie, délicatesse, fragilité. Chacune de mes photos naît quand la réalité que je regarde “sonne” dans des expériences intérieures, c’est quand je sais que c’est le bon moment pour figer l’image.

Parfois, ce que je revis sont des souvenirs enfantins: je m’enchante en observant les poissons multicolores qui nagent dans une mare d’eau noire, ou des enfants qui essayent d’attraper les bulles de savon ou encore une mère qui attend ses enfants avec deux ballons colorés dans ses mains.

D’autres fois, mes yeux se perdent dans la lumière: celle qui change avec un ciel nuageux qui passe sur la “ville blanche”, celle qui joue avec un palmier en dessinant de grandes ombres sur l’asphalte, celle qui entre, douce et calme, à éclairer la “sqiffa” ou celle de l’aube, délicate et rosée, qui accompagne au travail.

Ce que j’ai essayé de faire est de saisir le charme des lieux, même les plus ordinaires, et de me laisser surprendre par la rencontre des gens d’Alger, dans des situations de vie quotidienne.

Ces photographies sont, pour moi, la grammaire d’une histoire: le “où on est” (une vue d’ensemble de la capitale), les premiers pas dans la ville, en s’approchant de plus grâce aux rencontres des gens jusqu’à entrer, à travers la “sqiffa” (depuis toujours le hall d’entrée de la maison), dans la fête de la mariée, en sortant après, encore une fois, vers la ville silencieuse, à l’aube, et ses jeunes protagonistes jusqu’à arriver au Monument des Martyrs, imposant dans la lumière froide de l’orage.

Légende

1- fête de mariage au restaurant « Le Corsaire » – Port d’Alger ;

2- Casbah

3- Parc de la Victoire

4- Monument du Martyre

5- Port de la Madrague